PRESENTATION & HISTORIQUE !

C’est en mai 1971 que le tennis fait son apparition officielle sur la commune de Colayrac en venant s’ajouter aux sections sportives de l’association « Jeunesse Interloisirs Sport et Culture de Colayrac. Il se dénomme alors STIC (Section Tennis Interloisirs Colayrac).

Bien que ne disposant que d’un terrain assez rudimentaire qu’ils avaient construit, les responsables du STIC voient leurs efforts rapidement récompensés puisque, dès le premier anniversaire, le nombre des adhérents frôle les soixante-dix. Il faut dire qu’à l’époque les clubs de tennis ne sont pas très nombreux dans la banlieue agenaise, pour ne pas dire inexistants.

L’adhésion définitive du STIC à la FFT  date du 16 avril 1972. 

Très rapidement, il faut se retrousser les manches et aménager un second terrain extérieur, partagé avec la section basket. Tournois internes alternent avec les rencontres amicales (une cuisante défaite sur le score de neuf à un contre Monflanquin où sévissait un certain Pascal Portes, futur champion de France et joueur de Coupe Davis, ne refroidit pas les ardeurs).C’est à ce moment-là qu’est mise en place une école de tennis au service des petits et des grands.

Si l’année 73 marque l’entrée – assez difficile- du club dans les compétitions officielles (UFOLEP ou Coupes de Guyenne), l’année suivante voit les deux équipes masculines s’y distinguer brillamment dans la toute nouvelle salle omnisports. Le cap des cent licenciés est allègrement franchi en 1975 où le premier court en terre battue est réalisé. Le second le sera l’année suivante et servira de théâtre au premier tournoi open de Colayrac.

L’élan est donné que la construction du terrain en béton poreux ne fait qu’accentuer. On va dépasser le nombre de deux cents licenciés pendant plusieurs années. Les quatre ou cinq équipes masculines ou féminines, celles des jeunes, font moisson de lauriers (plusieurs fois vainqueur du challenge départemental UFOLEP, notamment). Le tournoi annuel connaît un vif succès avec la participation de nombreux joueurs étrangers de très haut niveau (plusieurs vainqueurs à -30).

Rançon du succès, les responsables vont être confrontés à l’épineux problèmes des installations : pas de club-house, un seul terrain couvert à partager avec d’autres associations sportives également florissantes, impossibilité d’utiliser les terres battues durant la mauvaise saison… La gestion du club s’avère délicate et s’apparente à la quadrature du cercle.

Heureusement, en 1984, arrive la bouffée d’oxygène attendue avec l’inauguration de la salle, en bordure de la Garonne, réservée au tennis. Le club peut alors prendre son rythme de croisière et figurer parmi les plus importants du département.

L’apparition de nouveaux clubs de tennis dans l’agglomération agenaise , une certaine désaffection générale pour ce sport au détriment d’autres activités et le manque de renouvellement des bénévoles, vont occasionner une lente mais inexorable décroissance du nombre des adhérents, entraînant la suppression du tournoi annuel et l’engagement d’une seule équipe en Coupes de Guyenne. Le creux de la vague est atteint en 1995 avec trente-sept adhérents.

En avril 1994, l’éclatement des sections de la JILC, suite à sa dissolution, provoque la naissance d’un club autonome qui se substitue au STIC : le Colayrac TCC.

En 1997, sous l’impulsion d’une nouvelle équipe, alliant disponibilité et détermination marquée par le retour d’anciens responsables, un nouveau souffle est donné. La renaissance du club se manifeste par la remise en état des installations, l’aménagement d’un véritable club-house suivi par le remplacement du terrain en béton poreux par un gazon synthétique (le premier du département) et la construction d’un mur d’entraînement. L’école de tennis, redynamisée, voit tripler son effectif et le nombre d’adhérents plus que doublé et, de nouveau, des équipes participent aux compétitions officielles. Le club affiche la volonté de retrouver son lustre passé et, dès 1998, le cap des cent licenciés est dépassé (133 en 2001) et le tournoi du club, reprogrammé, connaît un vif succès.

En 2015, Sandy Gamblin (championne de France 2012) reprend la direction du club et lui donne un nouvel élan. Fort de ses 130 licenciés, elle a su s’entourer pour tendre vers plus de convivialité et briller en compétition. Le TCC fait partie des rares clubs a toujours avoir un des adhérents dans le dernier carré toutes compétitions confondues!

En 2019, la présidente laisse sa place à une co-présidence, afin de se consacrer pleinement à sa vie de famille ! La nouvelle présidence, composée de Rose-Line GITTON, Emmanuelle FOGALE et Johann OPPENLÄNDER, a pour but de préserver le bel esprit de famille qui règne au TCC, maintenir notre renommée prestigieuse en compétition et améliorer encore un peu plus l’environnement du Club.

Aussi, le gazon synthétique a été remplacé par un terrain Quick et la salle est en cours de rénovation.

Aujourd’hui, victime de son succès, le club a dû se réorganiser en s’entourant de bénévoles de divers horizons. Les Pôles Communication, Vie du Club, Infrastructure, et bien sûr École de tennis/Compétitions ont vu le jour.

L’année 2020 a vu l’arrivée d’une nouvelle Brevet d’État: la talentueuse Éléna MICHELONI replaçant ainsi l’école de tennis au cœur de notre beau Club.
Ainsi, les adultes sont entraînés par l’excellentissime Julien RAMBAUD et les jeunes par la brillante Éléna MICHELONI.

Aujourd’hui, le TCC, est une famille de 178 licenciés dont 68 enfants.

 

“N’en rêve pas, fais-le!”

Suivez toute son actualité sur le site www.tennisclubcolayrac.fr , sur sa page Facebook , son compte Instagram et sur l’application smartphone PANNEAUPOCKET!